Associant dessins et collages, photographies et traces de peinture, phrases volées et repentirs, commentaires sur l’art et auto-réflexivité, Jean-Pierre MARQUET est ce double créateur lancé dans une recherche un peu vaine de lui-même, révélant le processus d’élaboration d’une identité d’artiste à partir et au-delà d’une bande dessinée qui n’en finit pas de nous dévoiler ses possibles.

AUTOFICTIONS est le titre générique de ce projet toujours en cours, une signature presque anonyme et surtout le mode d’emploi du temps d’un livre à venir.

A travers une réflexion sur une pratique quotidienne constituée de notes réelles et fictives, la possibilité d’une « œuvre » s’offre au lecteur/spectateur parmi l’infinité d’ouvrages potentiels contenus dans ce travail revendiquant l’inachevé, l’incertitude, la pudeur, la recherche et le recommencement.

AUTOFICTIONS est ainsi un ensemble composé de livres de formes et formats variés. De nombreuses planches sont recensées dans des revues et ouvrages collectifs. Les albums et monographies donnent à voir et à lire une partie du projet. Parmi ces derniers, il convient de retenir  : DESEBLOUIR (édition Adverse, 2017), Du Bordel (édition 100Titres, 2015), Autofictions (édition Yellow Now, 100Titres et Fondation SmartBe, 2013)

AUTOFICTIONS a été exposé dans différents lieux : Galerie 100Titres, Bruxelles, Centre Dailly Bul & C°, La Louvière, Musée juif, Bruxelles, comptoir du livre, Liège, en Belgique ; Galerie RAUM 404, Brême en Allemagne ; La Halle Nord, Genève, en Suisse ; en France à l’école d’art de Châtellerault et en galeries-librairies à Angers, Bordeaux, Brest, Lorient, Nantes, Paris, Rennes, Toulon et Toulouse.

AUTOFICTIONS est présent dans des collections en France et à l’étranger. Un ensemble conséquent de planches est dans la collection de la Fondation SmartBe, Bruxelles (voir l’ouvrage « portraits d’artistes », édition YellowNow).

AUTOFICTIONS est représentée par la maison d’édition ADVERSE.

 


voir les planches au jour le jour




Jean-Pierre Marquet begins in the early 90ies an ongoing work of plastic and literary researches with an autofictional approach of his artist’s life, interests and practice. Intensely rooted in a day-to-day activity, his work uses a lot of different tools and technics but still in the same 29,7 x 42 cm size: a drawn rectangle arrange the methodic display of the title and the date overhead, the art in the middle and two lines of text below. Since almost 30 years, more than 4500 pieces of have been achieved and a few hundreds have been published in one exhibition catalogue and one artist book.


Jean-Pierre Marquet und der von ihm präsentierte Werkskorpus bewegt sich ebenfalls an den Grenzen des Genres Comic. Die Serie loser Blätter, die in der Ausstellung präsentiert wird erinnert ebenso an die Art Brut wie an Basquiat. Im Gegensatz hierzu sind die Blätter aber als Comics intendiert. Sie lassen sich als onepager – Kurzcomics, die ihre Geschichten auf einer Seite erzählen – lesen. Dabei bricht er in seiner offenen Struktur ohne Panele mit den gängigen Genreconventionen. Ohne diese starre Seitenstruktur herkömmlicher Comics ist nicht klar, wo die Betrachter*innen / Leser*innen beginnen sollen und wie es von dort aus weiter geht. Damit öffnet er seine Comics für eine Vielzahl von Erzählungen. Seine Mixed Media Blätter funktionieren aber nicht nur als einzelne Bögen, sondern sind auch in ihren Folge zu sehen. Jedes einzelne Blatt ist datiert und an einem Tag entstanden. So ergibt sich eine Abfolge der einzelnen Blätter, die dann als individuelle Notizen lesbar sind und eine visuelle (auto-biographische) Narration ergeben.

expositions / 2019

exposition RAUM 404, Bremen, Allemagne

http://kulturbuero-bremen.de/2019/08/26/eperiments-in-comics-roert-varlez-phillp-marquet/

26 Oktober bis 09 November 2019
Öffnungszeiten: Do+ Fr: 16:00 – 19:00, Sa: 14:00 – 17:00
Ort: Raum404, Nicolaistraße 34/36, 28195 Bremen


Jean-Pierre Marquet und der von ihm präsentierte Werkskorpus bewegt sich ebenfalls an den Grenzen des Genres Comic. Die Serie loser Blätter, die in der Ausstellung präsentiert wird erinnert ebenso an die Art Brut wie an Basquiat. Im Gegensatz hierzu sind die Blätter aber als Comics intendiert. Sie lassen sich als onepager – Kurzcomics, die ihre Geschichten auf einer Seite erzählen – lesen. Dabei bricht er in seiner offenen Struktur ohne Panele mit den gängigen Genreconventionen. Ohne diese starre Seitenstruktur herkömmlicher Comics ist nicht klar, wo die Betrachter*innen / Leser*innen beginnen sollen und wie es von dort aus weiter geht. Damit öffnet er seine Comics für eine Vielzahl von Erzählungen. Seine Mixed Media Blätter funktionieren aber nicht nur als einzelne Bögen, sondern sind auch in ihren Folge zu sehen. Jedes einzelne Blatt ist datiert und an einem Tag entstanden. So ergibt sich eine Abfolge der einzelnen Blätter, die dann als individuelle Notizen lesbar sind und eine visuelle (auto-biographische) Narration ergeben.



exposition au Comptoir du Livre, Liège

info@lecomptoir.be - http://www.lecomptoir.be/

Du 6 avril au 4 mai 2019



Dès 1993, Jean-Pierre Marquet s’engage dans un travail au long cours qu’il n’abandonnera plus. Il attribue alors à cette œuvre abyssale en développement permanent le nom d’Autofictions, à une époque où ce terme était déjà porteur d’un sens susceptible d’ouvrir à des recherches stimulantes.







Exposition des planches extraites des livres : Autofictions 1(éditions Yellow Now-100titres), Du Bordel (édition 100Titres) et Déséblouir, édition Adverse).




Associant au sein de grandes planches format A3 dessins et collages, photographies et peinture, notes et repentirs, commentaires sur l’art et auto-réflexivité, Marquet s’invente un double créateur à la recherche de lui-même, révélant le processus d’élaboration d’une identité d’artiste à partir et au-delà d’une bande dessinée qui n’en finit pas de nous dévoiler ici ses possibles.







http://jeanpierremarquet.blogspot.com
https://adverse.livre-avenir.org/deseblouir-de-jean-pierre…/






exposition LES INCONGRUS : 100Titres au Daily Bul & C°
La Louvière, Belgique

Du 26 janvier 2019 au 5 Juin 2019




À l’occasion de son 10e anniversaire, le Centre Daily-Bul & C° présente une installation de fragments d'autofictions, sorte de réserve ou plutôt de réservoir de planches d'autofictions à venir, à advenir, à deviner.

expositions / 2018

exposition HOP, Les ardoisières, Trélazé

 Novembre 2018 
collectif ateliers d'artistes Angers

 







21 soit 3 lignes de 7 planches, à hauteur du regard, sans chronologie particulière, mais selon le choix de celui qui a accroché. Passer d’un jour à l’autre, d’une année à l’autre, se perdre, revenir, passer …
En savoir plus : collectif ateliers d'artistes Angers

 

exposition Adverse 2018

Novembre 2018.

Suisse, Genève, Halle Nord, exposition collective autour de l'ouvrage DE TOUT BOIS, des Éditions Adverse





                                  Et laisser ouverte la porte. Courant d'air assuré. Sortir par derrière. Ouvrir.


Mai 2018.
exposition collective autour de l'ouvrage DE TOUT BOIS, édition Adverse.
école d'arts plastiques de Chatellerault.



expositions / 2018

exposition Adverse / Toulouse

Du 7 au 28 avril 2018
Dans le cadre de Festival Indélébile - les 10 ans, à Lieu-Commun, Artist Run Space.Toulouse

Une exposition collective autour de l'ouvrage DE TOUT BOIS, édition Adverse.
Avec des œuvres d'Olivier Philipponneau, Olivier Deprez, J. & E. LeGlatin, Jérôme Puigros-Puigener, Ronald Grandpey, DoubleBob, Joëlle de La Casinière, Michel Vachey, Robert Varlez, Loïc Largier, Jean-Michel Bertoyas & Léo Quievreux, Barthélémy Schwartz, Claire Nicolet, Autofictions Marquet, L.L. de Mars, C. de Trogoff, Guillaume Chailleux et Loren Capelli.

 

 

exposition Adverse / 100 titres / Bruxelles



Du 10 mars  au 1er avril 2018
ADVERSE, à la galerie 100 Titres, Bruxelles
Bande dessinée contemporaine et poésie graphique. Dessins, planches, peintures, installations, livres d'artistes, performances, projections, librairie, ateliers.



https://adverse.livre-avenir.org/#de-bois-anthologie-collectif




La galerie 100 Titres offre une carte blanche aux éditions Adverse. Essentiellement consacré à la bande dessinée de recherche ou encore expérimentale, le travail d'Adverse vise à associer décadrage historique, création contemporaine et critique dans un même élan, ainsi qu'à établir des jeux d'échos fertiles avec d'autres champs de la création, notamment la poésie graphique des années 70.
Adverse a ainsi élaboré un programme à l'image de son catalogue, associant des artistes précurseurs des années 1970 (Robert Varlez et L'Atelier de l'agneau, Joëlle de la Casinière et le Monfaucon Resaerch Center, Michel Vachey)  à une nébuleuse internationale d'artistes contemporains issusde la bande dessinée ous'intéressant plus largement aux rapports texte/image et image/image.
Soucieuse d'éviter l'écueil de la "muséification" de la planche (intrinsèquement destinée à l'édition), l'exposition cherche plutôt à valoriser les tendances plastiques voire picturales, les logiques sérielles, l'affiche ou encore les déploiements dans l'espace, et tentera des approches transversales entre installations, projections, performances, ateliers et mise en scène de livres d'artistes des années 1970 à aujourd'hui.

Avec des oeuvres de : Rosaire Appel,  J.-M. Bertoyas, Loren Capelli, Guillaume Chailleux, Joëlle de la Casinière, Olivier Deprez, DoubleBob, Ronald Grandpey, Loïc Largier, J & E. LeGlatin, Aurélien Leif, Noémie Lothe, Judith Mall, Jean-Pierre Marquet, L.L. de Mars, Claire Nicoley, Olivier Philipponneau, Jérôme Puigros-Puigener, Léo Quievreux, Barthélémy Schwartz, C. de Trogoff, Michel Vachez, Robert Varlez....



Conception et coordination : Alexandre Balcaen, créateur d'Adverse.